Le problème du calcaire incrusté sur les pots à bonsai nous touche plus ou moins selon la dureté de l’eau que nous utilisons et la quantité d’engrais apportée. Toujours est-il que nous sommes nombreux à être confronté(e)s un jour au problème du nettoyage d’un pot plein de calcaire.

Bonne nouvelle, presque tous les pots sont récupérables et sur la plupart des pots émaillés on peut se débarrasser complètement de ces vilaines taches blanches et retrouver un pot “comme neuf”. C’est cependant plus compliqué sur les pots texturés.

La première méthode, la plus naturelle possible, est de nettoyer le pot au vinaigre blanc et au liquide vaisselle. Faire tremper le pot dans une solution d’eau, de vinaigre blanc et de liquide vaisselle quelques heures puis frotter avec une brosse dure. Les pots les plus incrustés peuvent demander plusieurs heures ou jours de trempage.

Si toutefois cette solution ne suffisait pas, bien qu’un peu moins inoffensif pour la nature, l’acide chlorhydrique permet de récupérer complètement les pots. Avec les protections d’usage (peau, yeux, poumons), appliquer l’acide sur le pot à l’aide d’une vieille brosse à dent ou d’un pinceau. L’astuce est de le faire sur pot mouillé sans quoi le calcaire a tendance à se “recoller” presque tout de suite, voire à s’étaler. Sur pot mouillé donc, appliquer un peu d’acide chlorhydrique (1 à 2€ la bouteille) et frotter aux endroits où la réaction chimique provoque une “mousse”. Frotter jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de réaction puis nettoyer le pot avec du produit vaisselle ou autre nettoyant ménager (j’obtiens de bons résultats avec du savon noir).

Sur les pots non émaillés, l’application d’huile de camélia parfait le résultat et permet de masquer les dernières traces qu’il pourrait rester.

Il va s’en dire que ces produits sont à appliquer sur un pot vide !

momiji bonsai shop calcaire pot momiji bonsai shop calcaire pot