fil de ligature en cuivre recuit momiji bonsaiLe fil de ligature se rencontre sous deux formes : cuivre ou aluminium. Oui, mais lequel choisir? Outre la question du budget, tout dépend du bonsai à ligaturer. Traditionnellement on réservera le cuivre aux conifères et résineux et l’aluminium aux feuillus.

Le cuivre va permettre une mise en forme plus précise et plus stricte que l’aluminium et, une fois posé, il ne bougera plus. C’est pour cela qu’il est intéressant de l’utiliser sur les conifères, notamment les pins, qui ont des branches très souples qui doivent être maintenues en place parfois plusieurs saisons, voire plusieurs années, pour garder la forme voulue.

L’aluminium, lui, est plus mou et plus souple. Il conviendra mieux aux branches délicates et cassantes des feuillus et risquera moins de marquer leur écorce, ce qui est rédhibitoire avec un feuillu. D’autre part, il ne sera souvent posé que quelques semaines sur ces arbres-là, pour ne pas laisser de traces notamment. Son prix, bien plus abordable que celui du cuivre, est donc plus rentable pour l’utilisation relativement succincte qu’on en fait.

Enfin, pour un même effet et sur un même diamètre de branche, il est à savoir que le cuivre permet d’utiliser des diamètres plus petits et ainsi plus discrets.