Comment choisir un engrais ?

engrais momiji bonsai shopFertiliser un bonsai est indispensable à sa survie et à sa santé. Dans la nature, un arbre va étendre ses racines pour aller chercher les nutriments dont il a besoin. En pot, il dépend entièrement de nous pour se supplémenter, et d’autant plus dans les substrats neutres que nous utilisons.

Les engrais ne sont pas une nourriture pour l’arbre, contrairement au glucose issu de la photosynthèse. Ce sont des substances organiques ou minérales destinées à apporter des compléments d’éléments nutritifs pour améliorer la croissance des arbres.

A partir de là, quand vient le temps de choisir un engrais, les choses se corsent un peu. Chacun est libre de ses choix de consommation cela va sans dire, mais il existe tellement d’autres alternatives aux engrais “spécial bonsai” que l’on fait venir de l’autre bout du monde à des coûts exorbitants ! Des engrais de jardinerie peuvent être tout aussi acceptables pour nos arbres en pot, à partir du moment où l’on fait attention au dosage NPK (inscrit sur chaque sac ou boîte d’engrais) et à la qualité des ingrédients. En granulés, miettes ou micro-billes, qu’il soit étiqueté pour tomates, buis, géraniums ou encore plantes méditerranéennes, peu importe du moment que la composition correspond aux besoins de votre arbre !

Choisir un engrais adapté

Il y a plusieurs points à considérer : quelle est la saison, quel est le stade d’avancement de l’arbre, dans quel état de santé est-il et quelle est son espèce.

Sachant que l’on fertilise uniquement les arbres en bonne santé et forts, vous choisirez vos engrais de la façon suivante :

  • Pour une fertilisation de printemps sur un jeune arbre ou un arbre en (re)construction : N et P supérieurs à K
  • Pour une fertilisation d’automne et/ou pour les arbres à fleurs et à fruits : P et K très supérieurs à N (avec un N<3, voire égal à 0 pour les arbres caducs)
  • Pour une fertilisation de fond sur un arbre mature et installé : N, P et K équivalents et de préférence inférieurs à 6

Aux engrais solides et liquides s’ajoutent divers amendements permettant d’enrichir les sols et de fournir d’autres nutriments indispensables. Ils sont tout aussi importants pour créer un équilibre dans le pot.

Veillez toutefois à ne pas tomber dans l’excès inverse et saturer le substrat de produits, notamment car la fertilisation acidifie le sol, ce qui peut créer des problèmes, voire une toxicité, et affaiblir parfois considérablement votre bonsai. Au début et à la fin de l’été, neutralisez l’acidité du sol en arrosant avec de l’eau claire calcaire (eau du robinet) ou éventuellement avec 10% de cendres dans l’eau si besoin (ou tout autre produit régulateur de pH comme le charbon actif de bambou par exemple).

Ne pas hésiter également à changer de produits et de marques d’une année sur l’autre pour varier les différents apports.

Enfin, à l’heure d’une nécessité absolue de diminuer au maximum notre impact sur la nature, choisissez de préférence des engrais organiques qui, en plus d’être naturels, amèneront de la vie dans votre substrat.